forum alternative de gauche et humanisme Forum Index
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

médiapart

 
Post new topic   Reply to topic    forum alternative de gauche et humanisme Forum Index -> Projet Diderot -> Projet Diderot
Previous topic :: Next topic  
Author Message
JLamo
Administrateur

Offline

Joined: 21 Apr 2009
Posts: 117

PostPosted: Thu 23 Apr - 07:45 (2009)    Post subject: médiapart Reply with quote

Bonjour,
exposé fort passionnant sur la situation actuelle de la pensée libérale et de la conception d'une nécessaire idéologie anticapitaliste pour en contenir les dérapages.
les thèmes abordées sont multiples, ainsi que les références, le débat pourrait s'étendre à une infinité de questionnements, de réfléxions sur les schémas sociologiques qui précèdent le fonctionnement capitaliste, ainsi que de ses critiques.
-
la philosophie ou la réflexion politique de l'extrême gauche ou de l'anticapitalisme sont d'autant plus justifiées face à un système actuel créateur de désordres, dont les extraits que vous avez choisit des textes de Marx, anonçaient assez bien les dysfonctionnements ou les vices.
-
quel pourrait être globalement le débat qui oppose aujourd'hui la philosophie libérale à celle de l'anticapitalisme ?
-
la volonté commune de ces différentes idéologies basées essentiellement sur la question de la production est soit basée sur les intérêts du capital ou d'un fonctionnement plus collectif, ainsi que de la redistribution, et permettant de prétendre à l'équilibre d'un système politique.
-
la réfléxion centrale auquelle renvoit ce débat pourrait être de considérer, d'aprés les échecs du libéralisme , ainsi que des systèmes communistes passés, au delà de la nécessité de s'opposer à l'hégémonie du système marchand, et des inégalités que crée le libéralisme, quelle serait la conception politique nouvelle à inventer permettant de s'opposer concrêtement au capitalisme et de proposer un système différent qui permette d'en contrer les dégats.
-
la préoccupation et la recherche centrale que devrait être celle de toute ambition politique en lien éventuellement avec nos ambitions philosophiques, consiste essentiellement à inventer un système " idéologique, technique, philosophique, politique, moral " qui permette d'organiser l'existence individuelle et collective au sein d'une volonté de progrès commun.
-
la question de ce progrès aujourd'hui nous fait défaut. d'aprés quels critères ? la situation économique globale du monde semble délétère, l'humanité a été capable de mettre à profit une partie de ses innovations technologiques en terme d'industrialisation, de communication, d'ingénierie et malgré cela nous obtenons d'une situation de l'économie mondiale pour laquelle 1/5 ème de la population souffre de malnutrition, la précarité et les incertitudes sociales se développent au sein des pays riches, une grande partie de l'humanité vit sous la forme d'une dictature du productivisme, et on déplore également des dangers écologiques liés à cette exploitation, par ailleurs l'ensemble de ces difficultés se répercutent sur l'ensemble des tensions géopolitiques du monde, servant parfois peut-être à alimenter le conditionnement idéologique du fonctionnement capitaliste et son enrichissement.
-
les libéraux ou partisans du capitalisme auront tendance à expliquer qu'il n'y a pas de raison de " s'inquiéter ", même si nous traversons une crise économique, politique, sociale et morale, d'une ampleur mondiale sans précédent, voire plus grave et plus violente que 29, des signes viendront témoigner que d'ici 2010 ? 2011 ? le monde sortira plus ou moins de cette crise et ainsi la croissance reviendra alors qu'en france les chiffres de l'économie ne cessent d'être à la baisse et ceux du chomage à la hausse. Par quel miracle l'économie mondiale retrouverait-elle un nouveau souffle ? dès lors que son fonctionnement récent nous a méné à cette crise actuelle, et que aucune réforme profonde de vienne transformer cette logique.
-
l'anticapitalisme semble être alors une démarche nécessaire, les exemples au sein de notre société sont divers et nombreux pour dire que le fonctionnement du capitalisme semble nous conduire à une impasse : situations de pauvreté grandissante, crise morale, faillite boursière, danger écologique, ...
mais davantage encore que de s'opposer il serait souhaitable de penser une alternative concrête qui permette d'éviter les excès de ce système.
-
" science sans conscience n'est que ruine de l'ame " , à quelle morale nous renvoit aujourd'hui celle de la " moralisation du capitalisme " ou de la vision d'un progrès. En quoi sagit-il de moraliser un développement dont la logique est basée uniquement sur le dépassement de notre nature, de n'envisager notre développement uniquement sous l'angle d'un profit exponentiel, sans aucune éthique ou instruments qui permettent d'évaluer une orientation, une direction que ce progrès souhaite atteindre. la logique actuel de l'économie semble se définir par la préservation d'un système par le report permanent d'une dette qui représente un déséquilibre entre notre capacité à puiser des richesses et à en établir une répartition d'aprés une vision objective de l'amélioration des conditions de vie des uns et des autres. les propositions d'attac concernant la taxe tobin par exemple auraient put représenter un rééquilibrage, mais davantage encore la création d'un revenu minimum pour chaque citoyen.
-
l'ensemble de l'activité économique et industrielle évalue un niveau de développement, de même que la notion de pib pour chaque pays, évaluant ainsi de fait leur production, leur richesse et leur productivité, ainsi que la richesse par habitant, la seule vision morale ou éthique à souhaiter défendre, cela semble une évidence que de le dire, mais pourquoi pas un objectif concrêt à ne pas perdre de vue, serait de permettre à ce que l'ensemble de l'activité industrielle ne permette de garantir une amélioration du niveau de vie de chacuns. si tout le monde consomme plus et puise davantage de ressources énergétique certes cela risque de poser des problèmes, mais nos modes de vies évoluent, et l'on pourrait alors faire le souhait de permettre à tous l'accès à un minimum de dignité sociale, et d'équilibrer la répartition de nos richesses.
-
une nouvelle vision du monde que le npa ou la gauche, les idées du socialisme se pourraient d'inventer en opposition au capitalisme et d'une certaine façon pour dépasser le libéralisme, se pourraient d'être de concevoir qu'il faille inventer un système moral et technique qui propose un moyen, une cohérence entre l'investissement des uns et des autres, et la construction concrête d'un monde plus pacifié, grace à l'ambition concrête de construire un système plus responsable ou le progrès ne se base pas sur le productivisme, mais sur la possibilité par le développement et l'usage des technologies, de créer un rapport différent au monde ainsi que entre les uns et les autres, ou le facteur économique du profit ne soit plus un moyen d'asservissement, mais ou notre relation à la nature par la construction de notre culture permette d'en établir un rapport plus productif pour résoudre les questions de pauvreté et afin de permettre d'affirmer la construction d'un idéal moral, d'accés aux richesses pour tous sans avoir à se sacrifier pour les bénéfices de la marchandisation, mais d'établir un équilibre plus qualitatif et moins quantitatif dans notre conception du bonheur et de notre vision du progrès.


Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 23 Apr - 07:45 (2009)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
JLamo
Administrateur

Offline

Joined: 21 Apr 2009
Posts: 117

PostPosted: Thu 23 Apr - 07:45 (2009)    Post subject: médiapart Reply with quote

absolument oui , bien souvent les idéologies marxistes contemporaines semblent être en désuètude face au rejet de la question du libéralisme et atteignent une impasse
le libéralisme est nécessaire tout comme la liberté d'entreprendre car constitut le moyen par lequel créer le développement et le progrès.
-
demeure cependant la question des limites du libéralisme politique et économique car se rejoignent pour permettre de définir un cadre ou la concurence pourrait se maintenir tout en préservant une conception qui soit plus équitable.
le capitalisme est certes plus criticable car constitut la base de la logique de profit qui cause les torts et les excès que nous connaissons actuellement.
-
la tendance à la radicalisation des conflits politiques ménerait à penser que face aux excès du capitalisme des partis comme le npa soient favorables à des ruptures tout a fait opposées au capitalisme et au libéralisme en faisant appel à l'idéologie marxiste qui semble difficile à concevoir, il est cependant certes plus difficile de concevoir un équilibre, une justesse plus sociale au libéralisme mais préférable.
c'est assez surprenant de constater la façon dont laquelle l'histoire des hommes a mis du temps à définir des principes simples et raisonnables de liberté, d'égalité, et de fraternité, qui sont relatifs à une volonté et ne sont pas des principes innés mais un idéal à atteindre qui permet la " stabilité " de nos sociétés.
-
le positionnement idéologique du npa pourrait se situer dans cet interstice relativement difficile à définir mais en même temps tout à fait essentiel, de défendre l'idée que le libéralisme est nécessaire au progrès mais devrait se construire avec davantage de respect pour la condition humaine et l'émancipation collective dont il sagit du but à ne pas perdre de vue, sans quoi toute conception du progrès semble inutile.


Back to top
JLamo
Administrateur

Offline

Joined: 21 Apr 2009
Posts: 117

PostPosted: Thu 23 Apr - 07:46 (2009)    Post subject: médiapart Reply with quote

mais moi cela me convient trés bien un atelier récréatif au contraire,
c'est juste de savoir quel est votre niveau d'implication politique ou idéologique
-
personnellement, je veux bien débattre de tout les sujets, politiques, sociologiques, philosohiques, éthiques, d'actualités, d'économies, récréatifs ...
mais comme vous le dites il n'est pas simple de center la discussion sur une opinion
ce pourquoi je propose de tenter de le faire sur une initiative concrête qui correspond je pense aux valeurs de gauche.
-
c'est justement ces valeurs de gauche, de l'intelligence en général, de la liberté d'expression et du débat qui tentent de permettre de donner une importance à la réfléxion, mais pour que cette réfléxion ait un sens il faut également permettre de l'orienter et de rendre concrête ses applications.
il faut essayer de pouvoir s'entendre actuellement même au delà et peut-être encore davantage au delà des débats politiciens ce qui devrait permettre de laisser la place à une émulation collective, et une action collective synonyme d'une réfléxion, d'une pensée politique et d'une conception du monde.
-
on dénonce les excès de la politique, ou du libéralisme mais que fait-on concrêtement pour y répondre ?
je suis prêt et décidé à tenter de proposer des réfléxions, des moyens d'actions et de construction collective de ces valeurs,
mais cela ne peut se faire qu'avec l'ambition des uns ou des autres de construire cette ambition qui est peut-être une " utopie " nécessaire.
-
il faut qu'il y ait un échange, que cette échange puisse être constructif et fertile .
bien de toute façon, il ne faut rien attendre de personne, la sauvagerie du monde est ainsi, il faut prendre ne pas souhaiter imposer mais prendre la possibilité d'user de sa liberté, à construire des débats, des réfléxions et peut-être des moyens d'agir.
-
je tenterais de rédiger un texte qui résume ma démarche et peut-être d'en expliquer les difficultés à rendre cette démarche concrête en souhaitant que cela puisse créer un intérêt, une dynamique qui va dans le sens des valeurs que je souhaiterais représenter et qui sont également proches des valeurs que je pense vous souhaitez défendre.


Back to top
JLamo
Administrateur

Offline

Joined: 21 Apr 2009
Posts: 117

PostPosted: Thu 23 Apr - 08:41 (2009)    Post subject: médiapart Reply with quote

Bonjour,
merci beaucoup pour votre réponse, c'est tout de même relativement rassurant de constater que l'on ne parle pas totalement dans le vide sur internet, que l'on peut être capable avec un peu de volonté et de méthode de communiquer de façon " constructive " et avec respect, c'est une des bases de la démocratie.
à partir de là tout est possible, avec toujours un peu de méthode et de volonté, cela nous fait-il réellement défaut ? on peut alors prétendre à défendre tout projet quelqu'en soit l'ambition ou l'utopie.
-
certes les débats sont nombreux et appellent une réfléxion et un temps considérable, si l'on souhaite venir à bout de toutes les questions abordées, mais n'est-ce pas le devoir de chacun moralement et politiquement de rendre utile notre liberté de penser et de communiquer, et de ne pas en faire quelquechose d'aliénant ?
une grande partie des problèmes du monde contemporain est peut-être à prendre en compte dans cette profusion de commentaires, de démocratie participative sans que ne s'axe une réfléxion cohérente et une façon de rentabiliser ces débats, au risque d 'en faire le contraire d'une liberté mais une incapacité à se comprendre les uns les autres malgré tout les moyens de communcation en oeuvre.
-
le débat politique se pourrait et gagnerait à être plus concis parfois pour apporter des réponses claires et simples aux différentes questions et problématiques que posent notre société.
en ce qui me concerne, j'ai fait un peu d'études, je m'intérese aux médias et à la politique, j'ai lu quelques livres, et j'aimerais penser que comme bcp de gens je puisse avoir une conception du monde qui m'est personnelle mais rejoint les préoccupations de mon temps, et d'aprés cette conception philosophique, idéologique ou politique auquelle j'aimerais croire, je souhaiterais également à ce que le monde me permette avec un peu de méthode et de volonté de défendre cet " idéal " qui me semble juste et correspondre à une volonté partagée par d'autres.
-
c'est un effort de la part de tous au sein de notre société qui me semblerait nécessaire et utile pour permettre de construire tout dabord une philosophie nouvelle de la modernité, donc un travail certes relativement ardu mais pourquoi pas, de définir une pensée qui soit claire et cohérente, et de souhaiter se donner les moyens de mettre en oeuvre cette pensée, c'est je pense la définition même d'une conscience politique qui me semble être une notion essentielle pour souhaiter garantir davantage d'harmonie et de cohésion sociale.
c'est une question également centrale que de souhaiter pouvoir mieux maitriser notre vie et de souhaiter être davantage maitre de notre destin individuel et collectif, cela me semble être une ambition des plus légitimes.


Back to top
JLamo
Administrateur

Offline

Joined: 21 Apr 2009
Posts: 117

PostPosted: Sat 2 May - 10:35 (2009)    Post subject: médiapart Reply with quote

gwenael glatre
humaro
jean claude charrié
marielle billy
melchior griset labuche
patrick rodel
velveth
dann
philippe gourcuff
jean yves le goff


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum alternative de gauche et humanisme Forum Index -> Projet Diderot -> Projet Diderot All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB and iRn